Combattre le stress en soignant son estomac ?

Le processus de réduction du stress peut être aussi simple que de mieux manger, car un certain nombre d'études ont montré que l'anxiété, ainsi que le manque de sommeil et la dépression, sont liés à la santé intestinale. Les bactéries intestinales n'ont pas seulement un effet positif sur le système digestif, mais aussi sur le cerveau, qui est le centre de tout le corps où se produisent la plupart des problèmes mentaux tels que le stress et l'anxiété.

La détresse mentale est toujours liée à la détresse digestive et des études ont montré que la base de la plupart des maladies mentales n'est pas le cerveau comme beaucoup le pensent la plupart du temps, ce qui rend évident que certains changements et améliorations du régime alimentaire pourraient augmenter la force mentale et réduire le stress mental. Il est donc évident que les troubles liés au stress sont principalement un facteur de la santé intestinale et que si nous pouvons mettre fin aux troubles associés à l'intestin, nous pouvons être assurés que le corps sera moins stressé qu'auparavant.

 Voici quelques conseils pour purifier votre intestin et par conséquent réduire votre stress pour une meilleure qualité de vie.


1. Faites des activités physiques

Quelques études ont montré que l'exercice physique aide les bactéries à se développer dans l'intestin. Cet exercice améliore le péristaltisme, le mouvement des aliments digestifs à travers le tube digestif jusqu'au côlon, et celui-ci contient plus de bactéries probiotiques que toute autre partie du corps.


2. Prenez des prébiotiques et des probiotiques

Un prébiotique est une fibre végétale spécialisée qui nourrit les bonnes bactéries dans le gros côlon. Ces fibres agissent comme de l'engrais pour les bonnes bactéries déjà présentes dans l'intestin. Pour obtenir un prébiotique très efficace, il est recommandé de combiner plusieurs super aliments. 

 Les probiotiques, quant à eux,  sont des compléments qui introduisent de nouvelles bactéries dans le tube digestif.


3. Buvez de l’eau hydrogénée

L'hydrogène moléculaire et ses propriétés antioxydantes sont désormais bien connues dans le secteur de la santé.

En effet, l'hydrogène moléculaire aide les microbiomes intestinaux à rester très sains en réduisant les radicaux libres et ainsi le stress oxydatif.

Il est désormais assez facile de se procurer cette eau miracle. De nombreux générateurs d'hydrogène moléculaire produisent aujourd'hui de l'eau hydrogénée en quelques minutes. Mais attention, toutes les technologies ne proposent proposent pas la même qualité d'eau. Les machines aux technologies plus anciennes n'utilisent pas de membranes SPE/PEM et sont donc moins performantes.

Un autre moyen de se faire de l'eau hydrogénée passe via les compléments d'hydrogène en pastilles que vous pouvez placer dans n'importe quelle boisson. Cette méthode prend environ 15 minutes pour se dissoudre complètement en ajoutant de l'hydrogène moléculaire à la boisson. Elle est cependant plus couteuse sur du long terme.


5. Ayez une alimentation saine et variée 

Les aliments naturels sont des aliments dont les propriétés distinctes restent inchangées et dont les propriétés nutritionnelles sont intactes. Le terme "aliment transformé" désigne un certain type d'aliment dont la composition a été modifiée à dessein avant sa consommation. Les avantages nutritionnels liés à la consommation d'aliments transformés sont pratiquement nuls. Au contraire, ils fournissent des produits chimiques et artificiels nocifs et des ingrédients qui affaiblissent lentement mais délibérément le système immunitaire. Un régime plus naturel et varié, composé d'aliments naturels, favorise une bonne santé intestinale, car les centaines d'espèces de bactéries présentes dans l'intestin jouent un rôle différent dans la santé de l'organisme et ont besoin de nutriments pour se nourrir et se développer.


6. Privilégiez le bio 

Les toxines, comme leur nom l'indique, ont tendance à faire une seule chose, à savoir tuer. La plupart des bactéries saines de l'organisme sont tuées lorsqu'elles entrent en contact avec des toxines ou des médicaments puissants comme les antibiotiques. Les bactéries intestinales saines sont également tuées par les pesticides qui sont pulvérisés sur les aliments non biologiques que nous mangeons car ils contiennent du glyphosate. Le corps confond alors le glyphosate toxique avec la glycine, un neurotransmetteur bénéfique, et l'incorpore dans le métabolisme de l'organisme.

Le glyphosate est à l'origine de nombreuses maladies graves comme

  • l'asthme,

  • la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO),

  • le diabète,

  • la maladie de Parkinson,

  • les anomalies du tube neural,

  • l'hypertension,

  • le glaucome,

  • la stéatose hépatique,

  • l'ostéoporose.


7. Mangez des aliments riches en polyphénols

Les polyphénols sont des composés végétaux qui aident à réduire la pression artérielle, le stress oxydatif, le cholestérol et l'inflammation. Lors de l'ingestion de ces aliments riches en polyphénols, les cellules humaines n'ont pas la capacité de digérer les composés contenus dans ces aliments ; ils se dirigent donc vers le côlon, où ils sont digérés par les bactéries intestinales. 

Les sources de bons polyphénols comprennent 

  • le thé vert, 

  • les amandes, 

  • les oignons, 

  • le raisin, 

  • les myrtilles, 

  • le brocoli, 

  • le chocolat noir.


8. Ajoutez des aliments fermentés à votre assiette

Les bactéries bénéfiques sont toujours présentes dans les aliments fermentés, ce qui est très bénéfique pour la santé intestinale par rapport aux aliments qui ont été pasteurisés et ne contiennent aucune culture vivante. Parmi les aliments fermentés les plus intéressants, citons le kombucha, la choucroute, le kéfir de coco et le kimchi, car beaucoup de ces aliments sont très riches en lactobacilles, des bactéries intestinales très bénéfiques.


9. Mangez 5 fruits et légumes par jour

Les fruits et les légumes sont des sources très bénéfiques de nutriments pour un microbiote très sain. Ils sont très riches en fibres, qui sont très faciles à digérer par le corps humain et peuvent également être mieux digérées par certaines bactéries de l'intestin, ce qui stimule leur croissance. Les aliments biologiques sont meilleurs car ils ne contiennent pas de pesticides qui tuent les bactéries intestinales.

Exemples d'aliments biologiques : petits pois, brocolis, artichauts et choux de Bruxelles.


10. Détendez-vous

Les fibres parasympathiques motrices sont alimentées par le nerf vague. Cet apport de parasympathique moteur va à tous les organes du corps, à l'exception des glandes surrénales, depuis le cou jusqu'au deuxième segment du côlon transverse. Le nerf vague aide à réguler la parole, la transpiration, diverses fonctions gastro-intestinales ainsi que le rythme cardiaque.

La stimulation du nerf vague peut se faire de nombreuses façons, notamment par des massages, des pensées positives et le yoga.